Passer au contenu

Danse classique

Céline PALACIO – BENASSY
Coryphée du corps de ballet de l’Opéra de Paris

L’UAS accueillera dès que possible au sein de l’association (selon la décision de reprise du Président de la République suite au confinement) Céline PALACIO-BENASSY pour la reprise de la section Danse classique.

Originaire de l’Hérault, Céline Palacio-Bénassy (née au Mans en 1972) entre au conservatoire National de Région de Montpellier en 1982. Elle y obtient une médaille d’or en 1986 qui lui ouvre les portes de l’école de danse de l’opéra national de Paris sous la direction de Claude Bessy

 Elle y poursuit ses études artistiques et scolaires pendant 3 ans, avec pour principaux professeurs, Christiane Vaussard, Jacqueline Moreau et Francesca Zumbo. Elle participe aux spectacles de l’école de danse où elle interprète le rôle d’une des Ballerines dans le ballet « Conservatoire » d’Auguste Bournonville et celui des Fouettés dans « Le bal des cadets » de David Lichine.

Céline Palacio-Bénassy entre dans le corps de ballet de l’Opéra National de Paris en Septembre 1989, sous les directions de Rudolph Noureev, puis Patrick Dupond. Elle obtient son Diplôme d’Etat en 1996, puis son Certificat d’Aptitude en Juillet 2013.

Elle suit une formation pour une Licenceen administration du spectacle vivant à l’université de Nanterre- Paris X en 2013/2014.

Elle fait partie de toutes les productions classiques de l’Opéra telles que celles de :

Rudolph Noureev : La belle au bois dormant (fée canari – fées jumelles – les pierres précieuses – les chats) / Casse-noisettes (Louisa – La pastorale) / La Bayadère (Manou) / Le Lac des Cygnes (4 petits cygnes) / Raymonda / Cendrillon (soliste Automne) / Don Quichotte / Roméo et Juliette (la nourrice).

– Pierre Lacotte : Paquita (2ème couple) / La Sylphide.

– Patrice Bart : Giselle (2 willis) / Coppélia.

– Kenneth Macmillan : L’histoire de Manon.

– Harald Lander : Etudes.

– Serge Lifar : Suite en blanc.

– Fokine : Pétrouchka.

– Massine : Le Tricorne.

– John Cranko : Onéguine.

Egalement dans le répertoire Néo-classique :

– Georges Balanchine : Les 4 tempéraments (les 2 mouches) / Sérénade / Agon / Emeraudes / Rubis.

– Jérôme Robbins : En sol / Four seasons / Le concert.

– John Neumeier : La dame aux camélias / Sylvia.

– Maurice Béjart : Le Concours (la fille au panier) / Le mandarin merveilleux (le petit garçon) / La 9ème symphonie.

– Roland Petit : Notre dame de Paris / Carmen / Le rendez-vous / Le loup.

– Twyla Tharp: Push comes to shove.

Son travail s’est aussi étendu aux pièces contemporaines :

– Jean-Claude Gallotta : Les variations d’Ulysse.

– Angelin Prejlocaj : Le parc.

– Mats EK : Giselle.

– Agnès Demille : Fall river legend.

– Mark Morris : Ein herz

Elle a également participé aux tournées de l’Opéra National de Paris :

  • Allemagne : 1991.
  • Russie : 1991 / 2011.
  • Grèce : 1992.
  • Espagne : 1995 / 2003.
  • Italie : 1995 / 97 / 2000 / 2004.
  • Mexique : 1995.
  • U.S.A : 1995 / 96 / 2001/ 2012.
  • Japon : 1994 / 99 / 2003 / 06 / 10 / 13.
  • Chine : 1999 / 2005 / 08.
  • Australie : 2007 / 09 / 13.
  • Singapour : 2012.

Occasionnellement Jury de concours :

Opéra National de Paris (interne) – Elue par le corps de ballet : 2010 et 2012.

– Montpellier – Invitée : 2010 et 2013 et 2014.

Céline Palacio–Bénassy s’intéresse à l’enseignement depuis plusieurs années. Enrichie par la transmission de grands professeurs côtoyés tout au long de sa carrière au sein de L’Opéra National de Paris tels que : Gilbert Mayer, Ghislaine Thesmar, Cyril Atanassoff, Noélla Pontois, Attilio Labis, Florence Clerc, Elisabeth Maurin, Jean-Guillaume Bart, Violette Verdi, ou  Andrey Klemm…

Elle a participé, en tant que professeur invité, au sein des académies « les espoirs de la danse »  et « Top Danse » de Montpellier à des classes,  cours de variations et stages depuis 2013.

Elle y est réinvitée régulièrement pour des « Masters Class ».

Elle a effectué de nombreux  remplacements et Masters Class aux seins des Conservatoires de Vincennes, Nantes et Angers.

Céline Palacio-Bénassy en solo
Cette photo marque sa carrière avec la rencontre de l’immense chorégraphe John Neumeier et déclenche un virage sur sa façon de vivre la danse.